Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

L’investissement non résidentiel en hausse de 18 % dans la RMR de Québec

Documents attachés

Faits saillants

  • Selon Statistique Canada, l’investissement non résidentiel a affiché une croissance de 18 % dans la RMR de Québec au premier semestre de 2013, pour atteindre 537,4 M$.
  • La région de Québec a maintenu son avance par rapport à l’an dernier malgré un repli de 8,9 % au deuxième trimestre.
  • Au Québec, l’investissement non résidentiel a augmenté de 8,4 % au premier semestre de 2013, pour atteindre 4,6 G$.

Commentaires

L’investissement non résidentiel se chiffrait à 537,4 M$ dans la RMR de Québec au premier semestre de 2013, une hausse de 18 % par rapport à la même période en 2012. D’un point de vue historique, la région a affiché son meilleur début d’année après celui de 2009 (545,1 M$). De plus, elle a enregistré la deuxième meilleure croissance parmi les 8 principales régions métropolitaines canadiennes, derrière Vancouver (+21,3 %).

Plusieurs projets majeurs stimulent les dépenses en immobilisations non résidentielles dans la RMR de Québec cette année. Le secteur commercial (+23,9 %) poursuit son expansion, notamment en raison des préparatifs entourant l’ouverture de magasins Target prévue en septembre. L’activité industrielle (+3,7 %) repose sur les efforts de modernisation et d’expansion des manufacturiers qui cherchent à accroître leur compétitivité. L’activité bourdonne aussi du côté institutionnel (+2,2 %). Les faibles taux d'inoccupation (6,7 % au deuxième trimestre de 2013) sont d’ailleurs favorables à l’expansion du marché des édifices de bureaux.

Agissant comme un baromètre, la hausse de la valeur des permis de bâtir de 40,7 % au terme des 5 premiers mois de 2013, par rapport à la même période en 2012, laisse entrevoir une deuxième moitié d’année favorable à l’investissement non résidentiel. Le secteur privé est déjà actif avec plus de 80 projets majeurs en cours et annoncés d’une valeur supérieure à 3 G$, auxquels s’ajoutent plusieurs chantiers publics d’importance, notamment celui de l’amphithéâtre multifonctionnel. La région bénéficiera également des retombées de chantiers importants situés en périphérie, tels que les parcs éoliens.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page